Saison de pêche blanche 2019 : un bilan positif! - Villages de pêche blanche
Contact Nature Rivière-à-Mars Centre plein air Bec-Scie Villages de pêche blanche Okwari aventures Camping Au jardin de mon père

Saison de pêche blanche 2019 : un bilan positif!

14 mai 2019

Le mardi 14 mai 2019, la Ville de Saguenay et Contact Nature ont dressé un bilan positif de la plus récente saison de pêche blanche en conférence de presse. Avec les apports effectués pour améliorer le fonctionnement, de même que les baisses de coûts souhaitées et constatées par l’appareil municipal, la Ville de Saguenay affirme que le fait d’avoir entièrement confié la gestion de la pêche blanche à Contact Nature était le virage à entreprendre pour consolider la pérennité de l’activité.

Ce sont 770 emplacements qui ont été loués sur les glaces du fjord du Saguenay en 2019. Rappelons que le défi était grand : embarquement modulé à maintenir, hausse des tarifs sous le principe utilisateur/payeur, mise en place de la réservation en ligne et réduction des coûts pour la Ville. Saguenay estime que Contact Nature s’en est tiré avec brio, en présentant cinq événements d’envergure, en n’enregistrant aucun incident majeur et surtout, en atteignant les cibles budgétaires.

« Souvenons-nous que l’an dernier, le budget a frôlé les 604 000 $1, sans compter tout le temps qui a été consacré par de nombreux fonctionnaires de différents services. En transférant le dossier à un partenaire externe, nous savions que nous pouvions faire autrement. Nous l’avons prouvé, car la saison 2019 se termine avec un total de dépenses de 437 000 $, ce qui représente une économie de 167 000 $ par rapport à 2018. Tout cela s’explique notamment par le fait que la pesée était aux frais des propriétaires, que le bornage a été effectué par des bénévoles plutôt qu’une entreprise, qu’il y a eu présence d’employés de Contact Nature à la guérite les soirs et les nuits plutôt que l’embauche d’une firme d’agents de sécurité et qu’il y a eu une augmentation du coût de location des emplacements de 100 $. », a expliqué M. Martin Harvey, conseiller municipal responsable du dossier pêche blanche.

Du côté de Contact Nature, les membres du conseil d’administration et de la direction se sont également dits satisfaits du déroulement des activités. « Il va de soi que nous peaufinerons nos façons de faire avec le temps, mais somme toute, nous pouvons dire mission accomplie. Nous souhaitons contribuer à l’évolution de l’activité de pêche blanche sur plusieurs aspects, tout en continuant à maintenir l’implication des bénévoles, qui ont été près d’une cinquantaine à nous apporter leur soutien au cours de l’hiver. », a conclu Marc-André Galbrand, directeur général de Contact Nature.

  1. Ce montant inclut les dépenses pour le lac Kénogami (part de 10 à 15 %).
Retour à la liste de nouvelles